Médecins, ne vous laissez pas abuser par le martyre de Marty

En avril auront lieu les élections aux Unions régionales des professionnels de santé(URPS).

Et le docteur Jérôme Marty, président de l’UFML (Union Française pour une Médecine Libre), y est bien évidemment candidat.

Il a commencé sa campagne sur le dos de Riposte laïque en créant “la lettre anonyme signée”, lettre dans laquelle il a prétendu être menacé de mort.

Contrairement à ce que disait Lénine à propos des capitalistes, Marty essaie de vendre la corde non pour le pendre mais pour être élu.

Il est en train de se faire de la pub en cultivant l’image du chef des toubibs menacés de mort.

Une campagne originale, soutenue par la “bonne presse”.

20 minutes consacre quelques lignes au bonhomme qui serait devenu, par le miracle d’un article falsifié de RL, « le porte-parole des médecins menacés de mort durant la crise ».

https://www.20minutes.fr/sante/2961995-20210201-coronavirus-comment-dr-jerome-marty-devenu-porte-voix-medecins-menaces-durant-crise

Une pub – il ne serait pas le premier à s’envoyer des lettres anonymes – qui lui permet de demeurer présent aussi bien sur les plateaux télés que dans les colonnes de la presse papier quotidienne.

Le martyre de Marty sera peut-être un jour étudié dans les écoles de communication.

Avec une question à la clé : Marty va-t-il présenter ce texte en nouvelle lettre anonyme avec les mots “à la clé” barrés et remplacés par “au nœud” ?

Avec une question au nœud ?

À la place des nœuds coulants, je conseille une illustration copiée sur celle qu’en 1974  Charlie-Hebdo fit pour Giscard.

Le président de l’UFML raconte au journal 20 minutes que les attaques contre lui ont commencé à pleuvoir « depuis septembre avec les anti-masques, quand on a, avec le syndicat et le collectif  Du côté de la science, publié des articles sur l’intérêt du port du masque à l’école. Et puis, immédiatement derrière, le film Hold-Up a accéléré le rythme des menaces des antivax ».

Il oublie qu’il a changé d’avis, notamment sur les masques, en même temps que la propagande gouvernementale, lorsqu’elle passa du “masque inutile” au “masque obligatoire”.

Nous constatons qu’il a découvert une autre source des menaces qui lui seraient adressés : le film Hold-Up !

Selon le squatteur des plateaux télés devenu philosophe de haut niveau : « C’est inhérent au fait d’être entendu ».

Michel Onfray et André Comte-Sponville ont un sérieux concurrent…

Et quand des menaces “anonymes” jaillissent sur son téléphone portable, il parvient à en faire identifier les auteurs. Rassurons-nous : « Les deux fois, on est tombé sur des personnes manipulées et atteintes de pathologies psy, qui prenaient au pied de la lettre les affirmations de Hold-Up. Je n’ai d’ailleurs aucune animosité envers eux(sic) ».

Quelle générosité !

Et il faut, en effet, avoir une lourde pathologie psy pour s’en prendre à Jérôme Marty ! Sinon, comment expliquer que l’on puisse critiquer cet être de lumière, de vérité, de savoir ?

« Il faut mettre le bistouri dans l’abcès tout de suite ! Si on reste silencieux, on risque d’avoir une personne fragile qui met un coup de couteau à un généraliste. C’est important de rappeler que ce n’est pas rien de menacer. Et qu’on encourt jusqu’à cinq ans de prison. Il faut revenir à une sacralisation de la blouse ! On n’est pas là pour donner de la violence et en recevoir. On est des soignants. Si on commence à marcher sur les aides-soignantes, les infirmières ou les médecins, c’est qu’on a perdu nos valeurs. »

La sacralisation de la blouse de Marty ! On se croirait en Inde face à une vache sacrée. Avec Marty, pour rester dans le domaine des bovidés, il y a peut-être un “l” de trop à “blouse”.

Marty rassure les lecteurs de 20 minutes sur son avenir : « loin d’être sali par de telles attaques, il n’a aucune difficulté à remplir son cabinet. Y compris de nouveaux patients qui viennent depuis Montauban. Et le médecin de conclure : “ Les gens savent faire la différence. ” »

Dans sa campagne syndicale, Jérôme Marty est soutenu par l’élite de l’extrême- gauche contemporaine : les Antifas et les Sleeping Giants.

Je ne sais s’il va s’en vanter durant sa campagne aux URPS.

J’espère que les médecins savent faire la différence et reconduiront Marty et son UFML dans le néant médiatique duquel ils n’auraient jamais dû sortir.

Marcus Graven

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*