Le Dr Jérôme Marty se ridiculise en m’accusant de l’avoir menacé de mort

Jérôme Marty préside l’UFML (Union française pour une médecine libre), un syndicat professionnel de médecins censé défendre les conditions d’exercice de ceux-ci, leur indépendance, leur liberté de prescription.

Mais c’est une vitrine, une mince pellicule qu’utilise le bonhomme pour camoufler son personnage.

Ce zozo qui affole les Français à longueur de plateaux télés, ce confineur qui ne tolère aucune trêve – sa dernière lubie : enfermer toute l’Europe – ce type qui prétend dire la science alors qu’il ne peut donner qu’un avis frelaté, est un serial twitter.

Il a éructé sur ce réseau social des menaces envers Riposte laïque et moi-même.

https://twitter.com/Drmartyufml/status/1354929180912345090?

Marty est un enquêteur de première classe. Il vient d’inventer la lettre anonyme signée. Selon ce crétin arrogant, Riposte Laïque lui aurait envoyé deux lettres anonymes. Bravo Herr Doktor, quelle finesse de déduction ! Et avec un tel pouvoir intuitif, il y a encore des personnes qui vous confient leur santé ? Faut être courageux ou inconscient.

Dans l’une des deux enveloppes, mon article concernant les Knock médiatiques qui polluent notre santé psychique à longueur d’antenne.

https://ripostelaique.com/assez-de-ces-dr-knock-des-medias-payes-pour-terroriser-les-francais.html

Un mot a été barré et une illustration ajoutée. Marty se voit en martyr.

Dans l’autre missive, une photocopie du site Réinfo-Covid permet au roquet de s’en prendre au docteur Louis Fouché.

Louis Fouché, un de ceux dont Marty tente, du bas de sa petitesse, de mordre les mollets (impossible d’écrire “du haut de sa grandeur” à propos de ce type aux propos abjects, dégueulasses, méprisants et insultants).

Il s’en est pris au professeur Péronne pour avoir dit que les médecins recevaient une compensation financière pour chaque test PCR qu’ils pratiquaient.

Ce qui était exact.

https://www.lequotidiendumedecin.fr/liberal/exercice/55-euros-la-consultation-covid-un-generaliste-denonce-une-tarification-absurde

Il a injurié le professeur Raoult, considérant que ce dernier n’avait aucune éthique.

Marty est également un “retwitteur” compulsif. Il adore rediffuser les messages du Dr Damien Barraud (réanimateur à Metz), alias @fluidloading, un robinet à insultes contre ceux qui ne sont pas de son avis.

Il a également retwitté celui de la grande comique de Rance Inter appelant à édifier un “mur des cons de l’hydroxychloroquine” sur lequel figureraient tous les médecins défendant ce médicament.

Et le pas très “Smarty” minus médical ose afficher le mot “Liberté” sur son profil Twitter.

En Macronie, on le sait depuis quatre ans, les mots n’ont aucune valeur. Chez Marty, ils sont passés dans les chiottes.

Edgar Faure disait que ce n’est pas la girouette qui tourne mais le vent. Cependant il faut bien une girouette pour indiquer le sens du vent mauvais qui souffle sur ce pays. Et Marty en est une.

Après avoir considéré les masques comme inutiles pour combattre le virus chinois, il a dit qu’ils étaient «indispensables ».

Après avoir analysé le virus de Wuhan comme une grippette, il a, en même temps que les politicards et les autres docteurs “Mais buses” du gouvernement, soudain décrété que c’était une catastrophe sanitaire.

Herr Doktor Marty est soutenu par les gauchos antifas.

Où le complotisme antivax et antimasques est lourd de menaces… de mort ! Fermeture de #riposteLaïque !

Rien d’étonnant. Qui se ressemble…

Marty, je ne vous écrirai pas que je vais vous faire mal, très mal (comme avec ces concombres dont on aime parler en rigolant entre carabins), parce qu’au fond, triste pantin, vous vous faites déjà très mal tout seul. Votre petit cerveau entouré des barbelés posés par la junte sanitaire dont vous êtes un supplétif, votre petit esprit dont les débris ternes sont ceux d’un vieux miroir égotique brisé par l’imbécillité, inspirent davantage la commisération que la haine.

« On a le droit d’être intelligent » dit Didier Raoult, et, visiblement, vous vous refusez ce droit.

Vous êtes un cas intéressant de cette pandémie qui rend davantage fou qu’elle ne tue. Votre profession ne sortira pas indemne de la crise. Dorénavant, il y a les praticiens qui inspirent confiance et ceux, comme vous, qui inspirent le dégoût.

Marcus Graven

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*